Pépinière, verger, potager en Combrailles

Accueil > Le maraîchage > Graines et plants

Graines et plants

lundi 1er juin 2015, par lepoirierdelouche

Toutes nos graines sont achetées chez des petits semenciers français (Germinance, Graines del Païs, Kokopelli, Sainte Marthe) qui ne proposent que des semences biologiques produites au maximum par leurs réseaux de producteurs (Kokopelli et Sainte-Marthe proposent une importante diversité de variétés, dont une partie est achetée) et pas de variétés hybrides. Les variétés hybrides sont des variétés issues de croisements (le croisement permet de sélectionner des critères intéressants et de bénéficier d’une vigueur particulière) mais dont les caractères sont non stabilisés, c’est-à-dire que les caractères de leur descendance seront très variables. Ces variétés ne sont donc pas reproductibles par les paysans, les rendant dépendant des gros semenciers produisant ces variétés. Les moyens nécessaires à la création des variétés hybrides sont relativement importants, rendant leur production quasiment inaccessible aux paysans eux-mêmes. Si le principe de rechercher de nouveaux caractères nous semble particulièrement intéressant, la technique des hybrides, les acteurs qui les maîtrisent et les dépendances qu’elles impliquent nous ont conduits au choix de les exclure de nos cultures. Nous leur préférons les variétés stabilisées, libres et créées (récemment ou non) par des acteurs dont la recherche du profit n’est pas la principale motivation.

Nous faisons également des essais de production de nos propres graines, mais pour l’instant peu fructueux pour la plupart des espèces.

Nous tentons autant que possible de réaliser nos propres plants à partir des graines achetées (ou autoproduites). Nos plants sont réalisés uniquement à partir de terreau de feuilles (feuilles de sous-bois mises à composter, ou terre directement récupérée en sous-bois), enrichi en terre de jardin et purin d’ortie pour les repiquages en godets (choux et tomates). Nous n’achetons pas de terreau professionnel dont le principal constituant est la tourbe, matière non renouvelable issus de milieux riches et fragiles (il faut plusieurs dizaines de milliers d’années pour créer une tourbière) le plus souvent des pays baltes. En cas de besoin (problèmes avec nos propres plants), nous achetons nos plants à d’autres maraîchers locaux (dont deux n’utilisent pas de terreau à base de tourbe, les autres en utilisant).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.